Comparer des biens

Dallaporta s’ouvre à l’international

Comment s’ouvrir au marché de l’immobilier étranger ? Comment accéder à des opportunités d’investissements au Moyen Orient ou en Amérique, par exemple ?

AMREC, y travaille depuis des mois. En adhérent au plus grand réseau international d’agents et d’opérateurs immobiliers au monde, Abde Gacem, gérant de la holding, apporte des solutions concrètes :

En 1 clic, le site du World Property Business Club vous ouvre la porte de plus de 2 millions de produits immobiliers à travers le monde. Que vous soyez intéressé par l’Espagne ou nos cousins américains d’Orlando et de Miami, que vous ayez une passion pour le Togo ou Dubaï, vous accédez à une incroyable offre dont le développement semble illimité ! confie Abde.

Et pour rencontrer ses homologues internationaux, le Cabinet Dallaporta a passé plusieurs étapes majeures. Une implication effective de son gérant à la Commission Internationale de la FNAIM, une participation systématique aux rencontres internationales organisées par les réceptifs étrangers, une certification professionnelle nécessaire demandée par les homologues dubaïotes et américains… la liste est longue.

Après notre visite à Miami et à Orlando en novembre dernier, nous allons accueillir en France les délégations étrangères, poursuit Abde GACEM. »

Paris sera l’hôte des International Real Estate Days. Cette première édition est très prometteuse pour Abde :

Nous allons signer des partenariats avec Palm Beach, Miami, l’Etat de Floride, entre autres. Une étape essentielle pour s’ouvrir à leur marché mais aussi leur proposer nos produits régionaux. Car je n’oublie pas que s’il existe des investisseurs marseillais désireux d’opérer sur les marchés étrangers, à l’inverse, nos biens provençaux ont très bonne côte auprès des capitaux américains.

Ces rencontres professionnelles boucleront un long parcours de découverte du marché international de l’immobilier pour Amrec et son gérant :

Le monde de l’immobilier est tellement différent dans chaque pays que toute démarche est avant tout une histoire d’apprentissage. Je ne veux progresser qu’en maitrisant parfaitement les codes de mes partenaires. Et l’ouverture que le cabinet Dallaporta va pouvoir maintenant servir à son portefeuille d’investisseurs locaux aura été dicté par mon implication à connaitre et contrôler les moindres aspects financiers, techniques et fiscaux des offres de biens.

Très bientôt, on parlera certification, interlocuteurs privilégiés, produits haut de gamme… On ratifiera des partenariats et on signera des mandats exclusifs. Mais Abde Gacem voudra surtout s’engager sur un point : le lancement du secteur International de son cabinet.

A lire également :

San Francisco, investissement hors pair

En marge de sa participation au Global Real Estate Congress début novembre, Abde GACEM a profité...

Lire la suite

Dallaporta aux portes de Dubaï

Abde GACEM, gérant de la holding AMREC, est parti mi octobre à Dubaï dans le cadre du voyage d’étude organisé par la Commission internationale de la FNAIM où il siège.

Lire la suite

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.