Un homme, Un métier

Divers Cabinet Dallaporta

Entretien/portrait avec Alain ANCESCHI

Que peut-on retenir de votre parcours professionnel ?
J’ai démarré dans la vie professionnelle par la Physique. Après le BAC, je me suis inscris en Fac pour étudier cette discipline jusqu’à la licence. Mais l’armée m’a fait changer de voie. J’ai eu l’occasion de travailler dans un hôpital militaire pour lequel il y avait un réel chantier sur le développement de son parc informatique et son réseau. Au retour à la vie civile, j’ai poursuivi en intégrant une société informatique dans laquelle je faisais de l’intégration de matériel (fabrication sur mesure des unités). Ceci jusqu’en 2001. J’ai fait ensuite un passage fort intéressant dans la gestion des courants électriques pour compléter ma formation. Puis j’ai créé une structure d’infographie. C’est au cours d’une mission pour Dallaporta que je rencontre Abde Gacem. Ca colle immédiatement et il me confie la responsabilité du service informatique de son groupe. La mission est vaste et riche à la fois puisque cela couvre la prise en charge du parc informatique, les réseaux, les logiciels, l’administratif spécifique et le développement.

Quelle est votre vision actuelle du métier ?
L’immobilier est un secteur (avec la banque et l’assurance, par exemple) qui a connu un fort investissement informatique ces dernières années. Les process de production, les logiciels métier, l’hyper connexion ont bouleversé les habitudes et obligé à prendre un sacré virage technologique. Il a été passionnant d’accompagner Amrec dans cette étape d’automatisation intégrant réflexion humaine et intelligence artificielle.

Quelles sont les perspectives que vous imaginez aujourd’hui ?
Il est intéressant de constater que la législation a suivi cet élan et nous a permis d’aller plus avant. Par exemple, la reconnaissance des actes numériques a été une petite révolution. On a simplifié les démarches, réduit la production de papier, raccourci les délais et limité les déplacements des contractants. Mais cela a demandé (et demande encore) d’être à la pointe de la technologie pour ne pas se laisser dépasser. Avec une réelle capacité d’investissement et de réactivité. Ce que le Groupe Amrec réalise parfaitement aujourd’hui.

Divers Cabinet Dallaporta

Comparer les annonces

Comparer